Le vœu d'Erik lui a donné la force de poursuivre son combat

Le père d'Erik se souvient que son fils était un bébé très enjoué. Il riait constamment, il aimait jouer des tours aux membres de sa famille et il était toujours rayonnant. Cependant, la nuit, Erik pleurait et avait de la difficulté à dormir. « On aurait dit qu'il souffrait de terreurs nocturnes, raconte son père. Nous n'arrivions pas à le réconforter. »

Avec le recul, la famille d'Erik attribue ces nuits sans sommeil à la maladie qui allait bientôt frapper. Erik avait deux ans quand il a appris qu'il était atteint de leucémie. Le cancer s'attaquait à son sang et à sa moelle osseuse, qui n'était pas encore complètement développée. Il était extrêmement difficile pour les parents d'Erik de voir leur fils auparavant si fort, passer d'un entraînement pour une compétition de karaté à un lit d'hôpital. Du jour au lendemain, la vie d'Erik et de sa famille a été complètement bouleversée. 

La maman d'Erik est restée à l'hôpital avec lui pour une période de six mois pendant qu'il recevait des traitements, alors que le père du garçon travaillait à temps plein et s'occupait du reste de la famille pendant la semaine. La fin de semaine, la mère et le père d'Erik inversaient leurs rôles, en s'efforçant de garder un certain équilibre dans la vie de tous les jours. 

Le père d'Erik appuyait déjà Make-A-Wish®/Fais-Un-VœuMD bien avant d'avoir des enfants. « Je me souviens avoir pensé, la première fois que j'ai entendu parler de Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu, que c'était une œuvre de bienfaisance à laquelle je voulais absolument contribuer, affirme-t-il. Je me suis dit : wow, c'est vraiment un organisme formidable, qui donne aux enfants malades la chance de réaliser leur vœu. » 

­Seulement quelques années plus tard, son propre enfant était admissible à un vœu. C'est le personnel de l'hôpital qui a recommandé Erik à Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu, et le garçon a demandé d'aller au complexe touristique Walt Disney World® Resort.

 

Une bouffée d'air frais

« Ce voyage a fait un bien énorme à toute la famille », déclare le papa d'Erik, en ajoutant qu'ils ont eu le plaisir de séjourner au centre Give Kids the World Village. « Les enfants passaient la journée au parc d'attractions et de retour à l'hôtel, les festivités se poursuivaient jusqu'à minuit tous les soirs. Ils se sont beaucoup amusés! »

Malgré la maladie, Erik a profité au maximum de sa visite au Walt Disney World® Resort (grâce à quelques siestes entre les tours de manège, bien sûr). « Erik a vécu des moments vraiment extraordinaires, nous a confié son père. Il était très heureux de se retrouver dans un tel environnement. »

Erik a maintenant huit ans, et malgré les épreuves terribles qu'il a traversées, il est demeuré incroyablement résilient. « Il a une très grande force intérieure, déclare son père. Je ne sais pas où il puise toute cette force. »

Quatre ans après son voyage de vœu, Erik a repris ses cours de karaté et a même commencé à faire du ski. Il continue de surprendre sa famille par sa force exceptionnelle et il est heureux d'être de nouveau un enfant, tout simplement. ­

Joignez-vous à la conversation

Cette histoire me fait sentir...

OPTIMISTE
3
PENSIF
4
INSPIRÉ
5